La bourse de Paris : une institution depuis 1724

La bourse de Paris : une institution depuis 1724

La bourse de Paris a vu le jour suite à l’arrêt du Conseil d’État du roi paru le 24 septembre 1724. À l’époque l’intervention des femmes dans ce domaine a été strictement interdite. Ce n’est qu’à partir de 1967 que les femmes peuvent participer à la bourse de Paris. Au 18ème siècle, cette institution a son siège à l’hôtel de Nevers, avant d’occuper de nombreux sites parisiens.  Elle a été sujette à la grande spéculation sur les premiers chemins de fer au 19ème siècle. Puis, à cette même époque, la place financière de Paris a connu un réel essor, grâce aux importantes opérations, notamment les Emprunts russes, Suez et Panama.

L’organisation de la bourse de Paris

La bourse de Paris a pris la forme d’un marché électronique depuis les années 80. Ce changement est dû à l’élaboration du système Cotation Assistée en Continu ou CAC. Ce système a cédé sa place à la technologie NSC dans les années 90. La bourse de Paris est connue généralement comme un marché sous la direction des ordres ou du marché d’agence. C’est surtout par le biais de la confrontation des ordres d’achat et de vente que l’on peut déterminer les réels prix des actions cotées. La bourse de Paris peut, quelquefois, bénéficier de la participation des intermédiaires spécifiques, baptisés « teneurs de marché ».

Les indices boursiers

À la bourse de Paris, des indices de marché sont pris en compte avec les indices sectoriels. De plus, des nouveaux indices boursiers sont encore disponibles pour mieux étudier l’évolution du marché. Parmi ces nouveaux indices boursiers s’insèrent le CAC 40, le CAC Next 20, le CAC Mid 60, le CAC Small, CAC Mid & Small, IT.CAC, IT.CAC 20, SBF 80, SBF 120 et SBF 250. À noter que ces nouveaux indices boursiers de la bourse de Paris ont été créés avec l’union de divers compartiments actions.